Forum Algérie - Ana MouslimounConnexion

Forum Francophone Musulman - بِسْمِ اللهِ الرَّحْمٰنِ الرَّحِيْمِ


descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyLa loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz
Et notre monde truffé d'hommes injustes nous le prouve tous les jours... Les puissants hormis les pieux sont en générale très riches et n'aiment pas trop que l'on parle de leurs comptes tellement engraissés qu'on peut allègrement les appeler obèses ! L'obésité des comptes est une maladie que les riches ne veulent pas qu'elle soit détectée et encore moins soignée !

Voici Julian Assange, wikileaks c'est lui, je regardais une vidéo d'où ils le sortaient de l'ambassade, les cheveux et la barbe blanche, nous sommes des milliards d'injustes ! Qui s'opposera et parlera !

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz
Aucun pays ne l'a protégé ? Ahhh où sont les vrais arabes, je suis sûre que sous 'Omarobnu el Khattab ou un Prophète il aurait été protégé ! Je suis dégoutée !

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz
Assange a eu le courage de parler et dénoncer les crimes américains en Irak et Afghanistan ! Je trouve qu'un soulèvement mondial doit avoir lieu pour sa libération, la mondialisation de l'indignation ! J'ai été très touchée par ses cheveux blancs, ce n'est pas l'âge mais elhem comme on dit chez nous ! L'Amérique ce diable !

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyJulian Assange a dit à la Cour équatorienne qu’il “risquait d’être assassiné”.

more_horiz
En mars dernier, le gouvernement équatorien a suspendu les communications d’Assange après qu’il eut publiquement remis en question les allégations britanniques selon lesquelles des assassins russes auraient empoisonné l’ancien agent Sergei Skripal et sa fille à Salisbury. Il n’a retrouvé l’accès à Internet qu’en octobre 2018.
WikiLeaks a publié une transcription du discours de Julian Assange lors d’une audience à huis clos devant un tribunal équatorien, où il s’est plaint que les nouvelles restrictions qui lui étaient imposées violaient ses droits constitutionnels.
Assange a témoigné en cour sur sa situation via Skype le 29 octobre . Il a admis qu’il ne se sentait pas en sécurité à l’ambassade de l’Equateur à Londres, où il est enfermé depuis 2012.
“Des gens ont tenté d’entrer dans cette ambassade par les fenêtres la nuit. Il semble qu’il y ait peut-être même eu une tentative hier soir, à 4 h 30 du matin. Ce n’est pas une blague. C’est une affaire sérieuse “, lit-on dans la transcription qui a fait l’objet d’une fuite.
Lors de l’audience, M. Assange a demandé au juge une injonction urgente contre son “bâillonnement et son isolement continus”, demande qui a finalement été rejetée.
“Le gouvernement a joué un jeu où il a essayé de présenter ces très graves restrictions à la dignité humaine comme s’il s’agissait d’Internet. Ce n’est pas le cas. Cela limite tous mes appels téléphoniques “, a-t-il déclaré, ajoutant qu’il y avait trois brouilleurs installés dans le bâtiment.
D’après la transcription, le dénonciateur a affirmé qu’en prenant de telles mesures, les autorités équatoriennes jetaient les bases de l’annulation de son statut d’asile et le remettaient aux États-Unis.
Il a suggéré que ce changement d’avis s’était produit parce que l’Équateur avait décidé de céder à la pression américaine.
“En raison de diverses faiblesses au sein du gouvernement équatorien, à savoir la scission – à laquelle je ne veux pas participer – au sein du parti du gouvernement, celui-ci est devenu faible et a donc commencé à s’appuyer sur les États-Unis et le Royaume-Uni pour divers types de soutien, ce qui a provoqué une influence excessive de la part des États-Unis.
“Il vient vraiment de – eh bien, nous pouvons le retracer – WikiLeaks a publié en mars 2017 une publication très importante, la plus importante de l’histoire de la CIA”, a-t-il dit, se référant aux archives de documents liés à la CIA qui se concentraient principalement sur les techniques de piratage et les capacités de l’agence.
“Le fait qu’un gouvernement contrôle un espace particulier ne signifie pas qu’il peut violer sa constitution, qu’il peut violer les droits qui lui sont conférés par la loi, qu’il peut infliger des sanctions sans procédure, qu’il ne peut décharger les tribunaux de leur obligation de trancher ces questions ou du droit du Parlement de décider de ces questions, a-t-il affirmé à la Cour.
La transcription a été publiée quelques jours après que WikiLeaks ait annoncé qu’Assange pourrait être expulsé de l’ambassade dans les “heures à jours qui suivent”.
L’heure est critique.
Les rumeurs abondent : Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, sera-t-il extradé vers les États-Unis ?
À la suite de cette annonce, un rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à la vie privée a fait part de son intention de se rendre à Assange le 25 avril afin de déterminer si ses droits sont effectivement violés.
Plus tôt cette semaine, le président équatorien Lenin Moreno a accusé Assange de violer les conditions de son séjour à l’ambassade. Plus précisément, le président a fait valoir qu’Assange ne pouvait pas s’ingérer dans la politique d’autres États, en particulier les partenaires de l’Équateur.
Assange s’est réfugié à l’ambassade de l’Équateur à Londres en juin 2012. Il a obtenu l’asile diplomatique alors qu’il était recherché par les procureurs suédois pour avoir été interrogé sur des allégations d’agression sexuelle et de viol, qu’il a rejetées comme politiquement motivées.
Ces accusations ont fait surface peu de temps après que son projet favori, WikiLeaks, eut jeté d’énormes quantités de documents classifiés et sensibles sur les guerres menées par les États-Unis en Afghanistan et en Irak. Ces décharges d’informations ont provoqué une enquête de Washington sur WikiLeaks et Assange personnellement, les États-Unis cherchant à poursuivre le journaliste en vertu de la loi sur l’espionnage.

descriptionLa loi du plus fort est toujours la meilleure ! EmptyRe: La loi du plus fort est toujours la meilleure !

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum