Ana MouslimounConnexion

Forum Francophone Musulman


Partagez

descriptionSagesses d'Islam

more_horiz
Tirmidhi (Hadith) :  Le Prophète a dit : "Ceux dont l’esprit n’est tourné que vers une chose (mufarridun) sont au premier rang". Ils dirent : Qui sont donc ces gens-là ? Il dit : " Ceux qui sont obsédés par le rappel de Dieu au point qu’on se moque d’eux (al-mustahtirun bi dhikr allah), dont le dhikr enlève les fardeaux (yada`u `anhum al-dhikru athqalahum), et qui viennent à Dieu dans la timidité(fa ya’tun allaha khifaqan)".


Dhu'l Nun al-Misri :  Ne te fie pas à l'attachement de quelqu'un qui ne t'aime que s'il t'imagine sans faute.


Imam Ali :  Saisis-toi d'une sage pensée là où tu la trouves. Car une sage pensée peut se retrouver dans le coeur de l'hypocrite, si tourmentée dans ce coeur là qu'elle finit par en sortir pour rejoindre ses semblables dans le coeur de l'homme de foi.


Abu Ali Roudbâri :  Aucune prison, pour l'amoureux qui soupire, n'est plus insupportable que la compagnie de ceux qui ne sont pas comme lui.


Saadi :  Je demandais à un sage le sens de cet extrait de la Tradition du Prophète (ssp) : "Ton pire ennemi c'est toi-même." Il me répondit : "chaque ennemi traité par toi avec bonté devient ton ami, à l'exception de ton ego (nafs). Plus tu lui témoignes d'indulgence, plus il te devient hostile."


Ibn Majah (Hadith) :  Agis avec détachement envers le monde, Allah t'aimera. Et agis avec les gens avec détachement; ils t'aimeront.


Abd el Qader al-Jilani :  La pureté intérieure peut se perdre, plus souvent que la pureté extérieure. Elle se perd par le mauvais caractère, un comportement vil, des actes et des attitudes dommageables tels l'orgueil, l'arrogance, le mensonge, le bavardage, la calomnie, l'envie, la colère...


Abu-Hamid Al-Ghazali :  Et personne n'a le droit de penser du mal d'autrui et d'y croire, sauf si ce mal se manifeste sans possibilité d'interprétation.


Imam 'Ali :  Si tu ne sais pas d'où tu viens, jamais tu ne sauras où tu vas.


At-Tirmidhi (Hadith) :  Sois attentif envers Allah, tu le trouveras devant toi. Rappelle-toi Allah dans l'aisance, tu le trouveras dans l'adversité. Sache que ce qui t'a manqué ne t'était pas destiné et que ce qui t'a atteint ne pouvait te manquer. Sache que la victoire accompagne l'endurance, que le soulagement arrive après l'affliction comme la facilité après la difficulté.


Kharaqani :  Si tu mettais le feu à tes vêtements, tu t'empresserais de l'éteindre. Alors pourquoi ne t'inquiètes-tu pas que le feu de l'orgueil, de l'envie et de l'hypocrisie prenne dans ton coeur ? C'est pourtant bien ce feu qui éteindra ta foi.


Al-Hasan Ibn Salîh Al-Bahr :  Il est dit dans un hadîth que la création est restée dans l'obscurité jusqu'à ce que Dieu envoie sur elle une averse de Sa lumière. Ceux qui reçurent cette lumière sortirent de l'obscurité de la non-existence pour atteindre l'existence et y être nourris par les épanchements de Sa miséricorde.


Ibn Najjir (Hadith) :  La foi n'est pas une vague appropriation ou une simple parure : elle est ce qui s'enracine dans le cœur et qui est confirmé par l'acte.


Al-Arabi Ad-Darqawi :  L'invocation ne consiste pas à dire toujours Allah, Allah, à prier et à jeûner et au moment où un malheur frappe que l'homme cherche à droite et à gauche des remèdes et qu'il désespère de ne pas en trouver. Chez ceux qui ont réalisé la Vérité, l'invocation exige que l'invoquant se conforme rigoureusement aux lois prescrites dont la plus importante est l'abandon de ce qui ne le concerne pas


Muhammad ibn Ahmad al Farra :  Le croyant doit être pour ses frères un flambeau pendant la nuit et une canne pendant le jour.


Ata-Allah al-Iskandari :  Celui que tu vois répondre à toute question, exprimer tout ce qu'il contemple, mentionner tout ce qu'il sait, tu peux conclure à son ignorance.


Al Muhassibi :  Servir les autres est la plus difficile des formes de dévotion et celle qui contient la part la plus importante d'humilité. Si l'homme se fait humble pour Allah et qu'il devient utile aux autres, il s'abaisse pour les autres et s'élève par Lui.


Imam Ali :  Toute récompense se mesure à la peine assumée pour l'obtenir. Sans le doute et l'espoir, les âmes ne sauraient livrer combat au shaytan.


 :  Le mal doit être combattu par les armes du bien et de l'amour. Quand l'amour détruit un mal, ce mal est tué pour toujours. La force brutale ne fait qu'enterrer provisoirement le mal qu'elle veut combattre et détruire. Or le mal est une semence tenace. Une fois enterrée, elle se développe en secret, germe et réapparaît plus vigoureuse encore.


Abu Bakr el Farisi al Tamastani :  Le meilleur des hommes est celui qui voit le bien chez autrui et qui sait que les voies qui mènent à Dieu sont nombreuses et différentes de celles qu'il suit. C'est ainsi qu'il considère les imperfections qui sont en lui, sans voir celles des autres ou leurs insuffisances


Ibn Ajiba :  Seydina Isa (Jésus, la paix soit sur lui) demanda un jour à ses compagnons : "Où le grain pousse-t-il ?" Ils répondirent : "Dans la terre". Il dit : "C'est la même chose avec la sagesse. Elle croît seulement dans le coeur qui est comme la terre."


Coran 49, 11 :  Qui ne se repent pas fait partie des injustes.


Djalal-ud-din Rumi :  La naissance de l'enfant déchire le sein maternel. La naissance de l'homme déchire l'univers.


Hadith du Prophète rapporté par Bukhari :  La foi est l'entrave de la violence.


Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 57, 18 :  Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense.


Abu'l Abbas Qassab :  Un bol renversé ne se remplit jamais. Si tu persistes à tourner le dos à la réalité, le bonheur et le malheur glisseront sur ton coeur comme l'eau d'une rivière sur les galets. Or l'homme a besoin du bonheur et du malheur pour vivre en équilibre.


 :  L'étourdi pense le matin à ce qu'il fera dans la journée; l'homme raisonnable pense à ce que Dieu fera de lui.


Ata-Allah al-Iskandari - Hikam :  La Vérité n'est pas voilée, ce sont tes yeux qui portent un voile. Car si une chose devait La voiler, elle L'aurait couverte. Et si elle L'avait couverte, elle L'aurait limitée. Et tout ce qui limite une chose la domine. Or "Il est Celui qui domine Ses serviteurs" (Coran 6, 16)


Sultan Valad :  Les incroyants sont comme des gouttes tombées dans la terre, les croyants comme des gouttes d'eau dans la mer. Ces derniers sont unis à leur origine, les autres sont emprisonnés dans le limon terrestre. L'extérieur est périssable. L'intérieur est éternel.


Hadith :  Tels les dents d'un peigne, les hommes sont tous égaux.


Sultan Valad :  Les paroles et les discussions sont un voile sur le chemin de l'amour. Elles sont inutiles. La parole atteste la résistance de l'individualité.


Hamdun :  Pour une créature, implorer le secours d'une autre créature, c'est agir comme un prisonnier qui appelle à l'aide un autre prisonnier


Abu-Hachim :  Arracher de sa base une montagne avec la pointe d'une aiguille est plus facile qu'extirper de son coeur la vilenie de l'orgueil.


Tierno Bokar :  Un commerçant qui par cupidité refuse un denier à celui qui a financé ses débuts peut être considéré comme un exemple de laideur morale. Mais combien plus grande est la laideur de l'homme qui refuse son adoration à Dieu de qui il a reçu le principe même de la vie, source et aboutissement de l'Amour ! A Dieu appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Peut-on refuser une partie à celui qui a créé et donné le tout ? Certes non, c'est pourtant ce que font les égarés dans les dédales de la vie terrestre.


Prière du Prophète (selon Ibn al'Abbas) :  Mon Dieu, Je Te demande la miséricorde venant de Toi, Par elle, Tu guideras mon coeur, Ce qui en moi est dispersé, Tu le rassembleras, Ce qui en moi est désordonné, Tu le mettras en ordre, Par elle, Tu repousseras mes révoltes, Tu rectifieras ma religion, Tu préserveras ce qui est caché en moi, Tu élèveras ce qui doit se manifester, Tu purifieras mon travail, Tu illumineras mon visage, Tu inspireras ma conduite, Tu me prémuniras de tout mal.


Coran 51, 15-19 :  Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit


 :  La virilité a trois fondements : vivre avec intelligence envers soi-même, avec patience avec les gens et dans l'indigence envers Dieu. L'intelligence envers soi-même c'est connaître ce que l'on vaut, voir la mesure de ce que l'on fait et faire effort pour s'améliorer. La patience envers les gens c'est d'être satisfait d'eux selon leurs capacités, leur trouver des excuses et leur rendre autant que possible justice. L'indigence envers Dieu consiste à voir que tout ce qui vient de Lui exige de la gratitude, que tout ce que tu fais pour Son service exige des excuses, et que ce qui te vient de Son choix est juste.


Omar Ibn al Faridh :  Celui dont la main n'a jamais connu la largesse devient généreux, et celui qui n'avait pas de grandeur d'âme apprend à se modérer, même dans la colère.


Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 51, 15-19 :  Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit.


Tirmidhi (Hadith) :  Le Prophète a dit : "Ceux dont l’esprit n’est tourné que vers une chose (mufarridun) sont au premier rang". Ils dirent : Qui sont donc ces gens-là ? Il dit : " Ceux qui sont obsédés par le rappel de Dieu au point qu’on se moque d’eux (al-mustahtirun bi dhikr allah), dont le dhikr enlève les fardeaux (yada`u `anhum al-dhikru athqalahum), et qui viennent à Dieu dans la timidité(fa ya’tun allaha khifaqan)".


Dhu'l Nun al-Misri :  Ne te fie pas à l'attachement de quelqu'un qui ne t'aime que s'il t'imagine sans faute.


Imam Ali :  Saisis-toi d'une sage pensée là où tu la trouves. Car une sage pensée peut se retrouver dans le coeur de l'hypocrite, si tourmentée dans ce coeur là qu'elle finit par en sortir pour rejoindre ses semblables dans le coeur de l'homme de foi.


Abu Ali Roudbâri :  Aucune prison, pour l'amoureux qui soupire, n'est plus insupportable que la compagnie de ceux qui ne sont pas comme lui.


Saadi :  Je demandais à un sage le sens de cet extrait de la Tradition du Prophète (ssp) : "Ton pire ennemi c'est toi-même." Il me répondit : "chaque ennemi traité par toi avec bonté devient ton ami, à l'exception de ton ego (nafs). Plus tu lui témoignes d'indulgence, plus il te devient hostile."


Ibn Majah (Hadith) :  Agis avec détachement envers le monde, Allah t'aimera. Et agis avec les gens avec détachement; ils t'aimeront.


Abd el Qader al-Jilani :  La pureté intérieure peut se perdre, plus souvent que la pureté extérieure. Elle se perd par le mauvais caractère, un comportement vil, des actes et des attitudes dommageables tels l'orgueil, l'arrogance, le mensonge, le bavardage, la calomnie, l'envie, la colère...


Abu-Hamid Al-Ghazali :  Et personne n'a le droit de penser du mal d'autrui et d'y croire, sauf si ce mal se manifeste sans possibilité d'interprétation.


Imam 'Ali :  Si tu ne sais pas d'où tu viens, jamais tu ne sauras où tu vas.


At-Tirmidhi (Hadith) :  Sois attentif envers Allah, tu le trouveras devant toi. Rappelle-toi Allah dans l'aisance, tu le trouveras dans l'adversité. Sache que ce qui t'a manqué ne t'était pas destiné et que ce qui t'a atteint ne pouvait te manquer. Sache que la victoire accompagne l'endurance, que le soulagement arrive après l'affliction comme la facilité après la difficulté.


Kharaqani :  Si tu mettais le feu à tes vêtements, tu t'empresserais de l'éteindre. Alors pourquoi ne t'inquiètes-tu pas que le feu de l'orgueil, de l'envie et de l'hypocrisie prenne dans ton coeur ? C'est pourtant bien ce feu qui éteindra ta foi.


Al-Hasan Ibn Salîh Al-Bahr :  Il est dit dans un hadîth que la création est restée dans l'obscurité jusqu'à ce que Dieu envoie sur elle une averse de Sa lumière. Ceux qui reçurent cette lumière sortirent de l'obscurité de la non-existence pour atteindre l'existence et y être nourris par les épanchements de Sa miséricorde.


Ibn Najjir (Hadith) :  La foi n'est pas une vague appropriation ou une simple parure : elle est ce qui s'enracine dans le cœur et qui est confirmé par l'acte.


Al-Arabi Ad-Darqawi :  L'invocation ne consiste pas à dire toujours Allah, Allah, à prier et à jeûner et au moment où un malheur frappe que l'homme cherche à droite et à gauche des remèdes et qu'il désespère de ne pas en trouver. Chez ceux qui ont réalisé la Vérité, l'invocation exige que l'invoquant se conforme rigoureusement aux lois prescrites dont la plus importante est l'abandon de ce qui ne le concerne pas


Muhammad ibn Ahmad al Farra :  Le croyant doit être pour ses frères un flambeau pendant la nuit et une canne pendant le jour.


Ata-Allah al-Iskandari :  Celui que tu vois répondre à toute question, exprimer tout ce qu'il contemple, mentionner tout ce qu'il sait, tu peux conclure à son ignorance.


Al Muhassibi :  Servir les autres est la plus difficile des formes de dévotion et celle qui contient la part la plus importante d'humilité. Si l'homme se fait humble pour Allah et qu'il devient utile aux autres, il s'abaisse pour les autres et s'élève par Lui.


Imam Ali :  Toute récompense se mesure à la peine assumée pour l'obtenir. Sans le doute et l'espoir, les âmes ne sauraient livrer combat au shaytan.


 :  Le mal doit être combattu par les armes du bien et de l'amour. Quand l'amour détruit un mal, ce mal est tué pour toujours. La force brutale ne fait qu'enterrer provisoirement le mal qu'elle veut combattre et détruire. Or le mal est une semence tenace. Une fois enterrée, elle se développe en secret, germe et réapparaît plus vigoureuse encore.


Abu Bakr el Farisi al Tamastani :  Le meilleur des hommes est celui qui voit le bien chez autrui et qui sait que les voies qui mènent à Dieu sont nombreuses et différentes de celles qu'il suit. C'est ainsi qu'il considère les imperfections qui sont en lui, sans voir celles des autres ou leurs insuffisances


Ibn Ajiba :  Seydina Isa (Jésus, la paix soit sur lui) demanda un jour à ses compagnons : "Où le grain pousse-t-il ?" Ils répondirent : "Dans la terre". Il dit : "C'est la même chose avec la sagesse. Elle croît seulement dans le coeur qui est comme la terre."


Coran 49, 11 :  Qui ne se repent pas fait partie des injustes.


Djalal-ud-din Rumi :  La naissance de l'enfant déchire le sein maternel. La naissance de l'homme déchire l'univers.


Hadith du Prophète rapporté par Bukhari :  La foi est l'entrave de la violence.


Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 57, 18 :  Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense.


Abu'l Abbas Qassab :  Un bol renversé ne se remplit jamais. Si tu persistes à tourner le dos à la réalité, le bonheur et le malheur glisseront sur ton coeur comme l'eau d'une rivière sur les galets. Or l'homme a besoin du bonheur et du malheur pour vivre en équilibre.


 :  L'étourdi pense le matin à ce qu'il fera dans la journée; l'homme raisonnable pense à ce que Dieu fera de lui.


Ata-Allah al-Iskandari - Hikam :  La Vérité n'est pas voilée, ce sont tes yeux qui portent un voile. Car si une chose devait La voiler, elle L'aurait couverte. Et si elle L'avait couverte, elle L'aurait limitée. Et tout ce qui limite une chose la domine. Or "Il est Celui qui domine Ses serviteurs" (Coran 6, 16)


Sultan Valad :  Les incroyants sont comme des gouttes tombées dans la terre, les croyants comme des gouttes d'eau dans la mer. Ces derniers sont unis à leur origine, les autres sont emprisonnés dans le limon terrestre. L'extérieur est périssable. L'intérieur est éternel.


Hadith :  Tels les dents d'un peigne, les hommes sont tous égaux.


Sultan Valad :  Les paroles et les discussions sont un voile sur le chemin de l'amour. Elles sont inutiles. La parole atteste la résistance de l'individualité.


Hamdun :  Pour une créature, implorer le secours d'une autre créature, c'est agir comme un prisonnier qui appelle à l'aide un autre prisonnier


Abu-Hachim :  Arracher de sa base une montagne avec la pointe d'une aiguille est plus facile qu'extirper de son coeur la vilenie de l'orgueil.


Tierno Bokar :  Un commerçant qui par cupidité refuse un denier à celui qui a financé ses débuts peut être considéré comme un exemple de laideur morale. Mais combien plus grande est la laideur de l'homme qui refuse son adoration à Dieu de qui il a reçu le principe même de la vie, source et aboutissement de l'Amour ! A Dieu appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Peut-on refuser une partie à celui qui a créé et donné le tout ? Certes non, c'est pourtant ce que font les égarés dans les dédales de la vie terrestre.


Prière du Prophète (selon Ibn al'Abbas) :  Mon Dieu, Je Te demande la miséricorde venant de Toi, Par elle, Tu guideras mon coeur, Ce qui en moi est dispersé, Tu le rassembleras, Ce qui en moi est désordonné, Tu le mettras en ordre, Par elle, Tu repousseras mes révoltes, Tu rectifieras ma religion, Tu préserveras ce qui est caché en moi, Tu élèveras ce qui doit se manifester, Tu purifieras mon travail, Tu illumineras mon visage, Tu inspireras ma conduite, Tu me prémuniras de tout mal.


Coran 51, 15-19 :  Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit


 :  La virilité a trois fondements : vivre avec intelligence envers soi-même, avec patience avec les gens et dans l'indigence envers Dieu. L'intelligence envers soi-même c'est connaître ce que l'on vaut, voir la mesure de ce que l'on fait et faire effort pour s'améliorer. La patience envers les gens c'est d'être satisfait d'eux selon leurs capacités, leur trouver des excuses et leur rendre autant que possible justice. L'indigence envers Dieu consiste à voir que tout ce qui vient de Lui exige de la gratitude, que tout ce que tu fais pour Son service exige des excuses, et que ce qui te vient de Son choix est juste.


Omar Ibn al Faridh :  Celui dont la main n'a jamais connu la largesse devient généreux, et celui qui n'avait pas de grandeur d'âme apprend à se modérer, même dans la colère.


descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 51, 15-19 :  Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit.


Tirmidhi (Hadith) :  Le Prophète a dit : "Ceux dont l’esprit n’est tourné que vers une chose (mufarridun) sont au premier rang". Ils dirent : Qui sont donc ces gens-là ? Il dit : " Ceux qui sont obsédés par le rappel de Dieu au point qu’on se moque d’eux (al-mustahtirun bi dhikr allah), dont le dhikr enlève les fardeaux (yada`u `anhum al-dhikru athqalahum), et qui viennent à Dieu dans la timidité(fa ya’tun allaha khifaqan)".


Dhu'l Nun al-Misri :  Ne te fie pas à l'attachement de quelqu'un qui ne t'aime que s'il t'imagine sans faute.


Imam Ali :  Saisis-toi d'une sage pensée là où tu la trouves. Car une sage pensée peut se retrouver dans le coeur de l'hypocrite, si tourmentée dans ce coeur là qu'elle finit par en sortir pour rejoindre ses semblables dans le coeur de l'homme de foi.


Abu Ali Roudbâri :  Aucune prison, pour l'amoureux qui soupire, n'est plus insupportable que la compagnie de ceux qui ne sont pas comme lui.


Saadi :  Je demandais à un sage le sens de cet extrait de la Tradition du Prophète (ssp) : "Ton pire ennemi c'est toi-même." Il me répondit : "chaque ennemi traité par toi avec bonté devient ton ami, à l'exception de ton ego (nafs). Plus tu lui témoignes d'indulgence, plus il te devient hostile."


Ibn Majah (Hadith) :  Agis avec détachement envers le monde, Allah t'aimera. Et agis avec les gens avec détachement; ils t'aimeront.


Abd el Qader al-Jilani :  La pureté intérieure peut se perdre, plus souvent que la pureté extérieure. Elle se perd par le mauvais caractère, un comportement vil, des actes et des attitudes dommageables tels l'orgueil, l'arrogance, le mensonge, le bavardage, la calomnie, l'envie, la colère...


Abu-Hamid Al-Ghazali :  Et personne n'a le droit de penser du mal d'autrui et d'y croire, sauf si ce mal se manifeste sans possibilité d'interprétation.


Imam 'Ali :  Si tu ne sais pas d'où tu viens, jamais tu ne sauras où tu vas.


At-Tirmidhi (Hadith) :  Sois attentif envers Allah, tu le trouveras devant toi. Rappelle-toi Allah dans l'aisance, tu le trouveras dans l'adversité. Sache que ce qui t'a manqué ne t'était pas destiné et que ce qui t'a atteint ne pouvait te manquer. Sache que la victoire accompagne l'endurance, que le soulagement arrive après l'affliction comme la facilité après la difficulté.


Kharaqani :  Si tu mettais le feu à tes vêtements, tu t'empresserais de l'éteindre. Alors pourquoi ne t'inquiètes-tu pas que le feu de l'orgueil, de l'envie et de l'hypocrisie prenne dans ton coeur ? C'est pourtant bien ce feu qui éteindra ta foi.


Al-Hasan Ibn Salîh Al-Bahr :  Il est dit dans un hadîth que la création est restée dans l'obscurité jusqu'à ce que Dieu envoie sur elle une averse de Sa lumière. Ceux qui reçurent cette lumière sortirent de l'obscurité de la non-existence pour atteindre l'existence et y être nourris par les épanchements de Sa miséricorde.


Ibn Najjir (Hadith) :  La foi n'est pas une vague appropriation ou une simple parure : elle est ce qui s'enracine dans le cœur et qui est confirmé par l'acte.


Al-Arabi Ad-Darqawi :  L'invocation ne consiste pas à dire toujours Allah, Allah, à prier et à jeûner et au moment où un malheur frappe que l'homme cherche à droite et à gauche des remèdes et qu'il désespère de ne pas en trouver. Chez ceux qui ont réalisé la Vérité, l'invocation exige que l'invoquant se conforme rigoureusement aux lois prescrites dont la plus importante est l'abandon de ce qui ne le concerne pas


Muhammad ibn Ahmad al Farra :  Le croyant doit être pour ses frères un flambeau pendant la nuit et une canne pendant le jour.


Ata-Allah al-Iskandari :  Celui que tu vois répondre à toute question, exprimer tout ce qu'il contemple, mentionner tout ce qu'il sait, tu peux conclure à son ignorance.


Al Muhassibi :  Servir les autres est la plus difficile des formes de dévotion et celle qui contient la part la plus importante d'humilité. Si l'homme se fait humble pour Allah et qu'il devient utile aux autres, il s'abaisse pour les autres et s'élève par Lui.


Imam Ali :  Toute récompense se mesure à la peine assumée pour l'obtenir. Sans le doute et l'espoir, les âmes ne sauraient livrer combat au shaytan.


 :  Le mal doit être combattu par les armes du bien et de l'amour. Quand l'amour détruit un mal, ce mal est tué pour toujours. La force brutale ne fait qu'enterrer provisoirement le mal qu'elle veut combattre et détruire. Or le mal est une semence tenace. Une fois enterrée, elle se développe en secret, germe et réapparaît plus vigoureuse encore.


Abu Bakr el Farisi al Tamastani :  Le meilleur des hommes est celui qui voit le bien chez autrui et qui sait que les voies qui mènent à Dieu sont nombreuses et différentes de celles qu'il suit. C'est ainsi qu'il considère les imperfections qui sont en lui, sans voir celles des autres ou leurs insuffisances


Ibn Ajiba :  Seydina Isa (Jésus, la paix soit sur lui) demanda un jour à ses compagnons : "Où le grain pousse-t-il ?" Ils répondirent : "Dans la terre". Il dit : "C'est la même chose avec la sagesse. Elle croît seulement dans le coeur qui est comme la terre."


Coran 49, 11 :  Qui ne se repent pas fait partie des injustes.


Djalal-ud-din Rumi :  La naissance de l'enfant déchire le sein maternel. La naissance de l'homme déchire l'univers.


Hadith du Prophète rapporté par Bukhari :  La foi est l'entrave de la violence.


Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 57, 18 :  Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense.


Abu'l Abbas Qassab :  Un bol renversé ne se remplit jamais. Si tu persistes à tourner le dos à la réalité, le bonheur et le malheur glisseront sur ton coeur comme l'eau d'une rivière sur les galets. Or l'homme a besoin du bonheur et du malheur pour vivre en équilibre.


 :  L'étourdi pense le matin à ce qu'il fera dans la journée; l'homme raisonnable pense à ce que Dieu fera de lui.


Ata-Allah al-Iskandari - Hikam :  La Vérité n'est pas voilée, ce sont tes yeux qui portent un voile. Car si une chose devait La voiler, elle L'aurait couverte. Et si elle L'avait couverte, elle L'aurait limitée. Et tout ce qui limite une chose la domine. Or "Il est Celui qui domine Ses serviteurs" (Coran 6, 16)


Sultan Valad :  Les incroyants sont comme des gouttes tombées dans la terre, les croyants comme des gouttes d'eau dans la mer. Ces derniers sont unis à leur origine, les autres sont emprisonnés dans le limon terrestre. L'extérieur est périssable. L'intérieur est éternel.


Hadith :  Tels les dents d'un peigne, les hommes sont tous égaux.


Sultan Valad :  Les paroles et les discussions sont un voile sur le chemin de l'amour. Elles sont inutiles. La parole atteste la résistance de l'individualité.


Hamdun :  Pour une créature, implorer le secours d'une autre créature, c'est agir comme un prisonnier qui appelle à l'aide un autre prisonnier


Abu-Hachim :  Arracher de sa base une montagne avec la pointe d'une aiguille est plus facile qu'extirper de son coeur la vilenie de l'orgueil.


Tierno Bokar :  Un commerçant qui par cupidité refuse un denier à celui qui a financé ses débuts peut être considéré comme un exemple de laideur morale. Mais combien plus grande est la laideur de l'homme qui refuse son adoration à Dieu de qui il a reçu le principe même de la vie, source et aboutissement de l'Amour ! A Dieu appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Peut-on refuser une partie à celui qui a créé et donné le tout ? Certes non, c'est pourtant ce que font les égarés dans les dédales de la vie terrestre.


Prière du Prophète (selon Ibn al'Abbas) :  Mon Dieu, Je Te demande la miséricorde venant de Toi, Par elle, Tu guideras mon coeur, Ce qui en moi est dispersé, Tu le rassembleras, Ce qui en moi est désordonné, Tu le mettras en ordre, Par elle, Tu repousseras mes révoltes, Tu rectifieras ma religion, Tu préserveras ce qui est caché en moi, Tu élèveras ce qui doit se manifester, Tu purifieras mon travail, Tu illumineras mon visage, Tu inspireras ma conduite, Tu me prémuniras de tout mal.


Coran 51, 15-19 :  Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit


 :  La virilité a trois fondements : vivre avec intelligence envers soi-même, avec patience avec les gens et dans l'indigence envers Dieu. L'intelligence envers soi-même c'est connaître ce que l'on vaut, voir la mesure de ce que l'on fait et faire effort pour s'améliorer. La patience envers les gens c'est d'être satisfait d'eux selon leurs capacités, leur trouver des excuses et leur rendre autant que possible justice. L'indigence envers Dieu consiste à voir que tout ce qui vient de Lui exige de la gratitude, que tout ce que tu fais pour Son service exige des excuses, et que ce qui te vient de Son choix est juste.


Omar Ibn al Faridh :  Celui dont la main n'a jamais connu la largesse devient généreux, et celui qui n'avait pas de grandeur d'âme apprend à se modérer, même dans la colère.


Sidi Hamza al Qadiri al Boutchichi :  Le jour où Dieu veut faire bénéficier son serviteur de Ses Grâces, Il fait pénétrer dans son coeur un souffle d’amour. Ainsi, le serviteur, bien qu’il soit impliqué dans les affaires de ce bas monde, sent en permanence le goût de Son Seigneur. Les Prophètes, eux aussi, travaillaient comme nous, mais leur travail ne dominait pas leur coeur qui restait fermement attaché à Dieu.


Coran 51, 15-19 :  



http://sabahwamasaa.eklablog.com
Les pieux sont parmi les jardins et les sources, prenant ce que leur donne leur Seigneur; ils étaient, auparavant, bienfaisants; ils dormaient peu la nuit; à chaque aube ils demandaient pardon; et dans leurs biens le mendiant et le déshérité avaient un droit.


descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
Ibn Najjir (Hadith) :  La foi n'est pas une vague appropriation ou une simple parure : elle est ce qui s'enracine dans le cœur et qui est confirmé par l'acte.

descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
Il faut se méfier de ceux qui vous font tomber dans l'erreur, avec les injustes vous subissez toujours une double peine.

descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
Et personne n'a le droit de penser du mal d'autrui et d'y croire, sauf si ce mal se manifeste sans possibilité d'interprétation.
Abu-Hamid Al-Ghazali

descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
la sagesse de l'Islam ou la sagesse des penseurs musulmans? Rolling Eyes

descriptionRe: Sagesses d'Islam

more_horiz
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum